Les espèces sauvages apparentées à des plantes cultivées


Pourquoi les ESPC ?

Les espèces sauvages apparentées à des plantes cultivées (ESPC) sont à nos plantes alimentaires ce que le loup est pour le chien. Si vous avez l’impression qu’elles ne sont pas très utiles, sachez qu’il n’en est rien. Les ESPC renferment en effet une incroyable diversité génétique et constituent donc une ressource inestimable pour l’amélioration génétique. Un grand nombre des caractéristiques qu’elles possèdent peuvent potentiellement contribuer au renforcement des cultures et à leur adaptation aux nouvelles conditions auxquelles elles feront face en raison du changement climatique.

En savoir plus

Pourquoi les ESPC sont-elles importantes ?

 


Notre mission

Notre projet Adapter l’agriculture au changement climatique : prélever, protéger et préparer les espèces sauvages apparentées à des plantes cultivées  fait partie d’une action internationale majeure visant à conserver les espèces sauvages apparentées à des plantes cultivées (ESPC) et à faciliter leur utilisation pour améliorer nos plantes de culture et la sécurité alimentaire. Il soutient des programmes nationaux dans le prélèvement et la conservation d’ESPC et apporte sa collaboration à des projets de présélection du monde entier. Ce projet subventionné par le gouvernement de Norvège s’étale sur une période de dix ans

En savoir plus sur

Le projet


Qui sommes nous

Le projet est géré par The Global Crop Diversity Trust en collaboration avec les jardins botaniques royaux de Kew (Angleterre). Il est mis en œuvre en partenariat avec des banques phytogénétiques nationales et internationales et avec des programmes d’amélioration des plantes du monde entier.

Explorer

La carte des partenaires

Lire

Nos études de cas


Actualités

News

Scientists use the potato’s wild relatives to produce climate-resilient varieties

News

Pigeonpea pre-breeding program gets research boost

News

Sorghum breeding with wild relatives


Toute l’actualité